Bamboche

Bamboche

La troupe ASTOUR présente sa création BAMBOCHE comme le film d’une histoire immédiate faite de danse, de musique, de conte, de films et de lumières : l’histoire d’un lieu, d’un lieu de fêtes.

Un de ces lieux où se lave le linge sale familial et se rincent les solitudes, où se nouent des amours et s’aèrent des amitiés. Un lieu où on se donne rendez-vous des mois en avance, que l’on quitte le cœur attendri, la chamade fatiguée après avoir fait bamboche. Un groupe d’irlandais en visite d’abord puis une veillée, une noce.

A la ferme auberge de « la toubia », mettre les petits plats dans les grands, c’est routine. Ca se gâtent quand d’étranges convives s’en mêlent. De ceux qui se logent nulle part et partout, dans les murs, dans les têtes et cherchent la petite bête. Les jeux de mémoire aveuglent et ne font pas toujours du bien. D’autant que le monde n’est pas tendre quand il cesse de danser.

Si on dit « avoir fait bamboche », c’est que l’on sent encore une empreinte au cœur, qu’il s’est glissé en soi un frisson, un trésor léger comme un papillon, un sentiment d’appartenance.